Comment éviter d’avoir trop de réverbérations lors d’enregistrements audio

Pour étudier les “petites langues” là où elles sont parlées, on a besoin de divers savoir-faire: techniques d’enquête linguistique, mais aussi le rudiment des techniques d’enregistrement audio et vidéo, et si possible quelques connaissances en botanique, en médecine… en plus d’une certaine expérience du dépaysement culturel, bien sûr. Côté technique, un enregistrement que l’on va passer des semaines et des mois à transcrire et étudier, et qui restera vraisemblablement comme l’une des seules traces de la langue étudiée, mérite bien quelques précautions pour qu’il soit bien audible. En particulier il est préférable d’enregistrer dans un local où il y ait le moins de réverbérations possibles.
Continuer la lecture

Alexis Michaud

I'm a linguist specialized in phonetics, focusing on un(der-)documented languages.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Journée “Corpus multilingues et plurilingues”

Le consortium CORLI (Corpus, Langues, Interactions) organise une journée scientifique “Corpus multilingues et plurilingues” visant à réunir des membres de la communauté́ scientifique concernés par les problématiques liées à la création et l’analyse de corpus multilingues et plurilingues, écrits et oraux.
Continuer la lecture

Alexandre François

Linguiste au CNRS, Alexandre François étudie les langues et cultures du Pacifique. Il appartient depuis 2002 au laboratoire LACITO (“Langues et Civilisations à Tradition Orale”), qu'il dirige depuis 2015.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

“Chercheurs à l’ouvrage” : inauguration d’une nouvelle série d’exposés au centre André-Georges Haudricourt

Cover for Tone in Yongning Na: Lexical tones and morphotonology

Le centre de documentation André-Georges Haudricourt de l’UPS 2259 – Cultures, Langues, Textes a le plaisir de vous inviter au premier exposé de la série “Chercheurs à l’ouvrage”.

Alexis Michaud (LACITO) présentera son livre Tone in Yongning Na: lexical tones and morphotonology (2017, Language Science Press).

 

Mardi 19 septembre
13h15-14h15
Salle de conférence du bâtiment D,
campus CNRS de Villejuif.

Continuer la lecture

Alexis Michaud

I'm a linguist specialized in phonetics, focusing on un(der-)documented languages.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Lancement de notre école d’été FieldLing

Du lundi 4 au vendredi 8 septembre, aura lieu l’école d’été FieldLingInternational School in Linguistic Fieldwork”, que le LACITO organise avec nos partenaires du LLACAN et du SEDYL.  Ce sera l’occasion, pour les doctorants en linguistique de France ou d’ailleurs, d’explorer les questions de méthodologie et de théorie autour de la linguistique de terrain, et de l’étude de la diversité des langues.

Retrouvez ici le programme des cours et interventions.
Continuer la lecture

Alexandre François

Linguiste au CNRS, Alexandre François étudie les langues et cultures du Pacifique. Il appartient depuis 2002 au laboratoire LACITO (“Langues et Civilisations à Tradition Orale”), qu'il dirige depuis 2015.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Éléphants, ouvre-boîtes et sarcophages

Le chercheur doit écrire des choses originales : zéro copié-collé. C’est le champion de l’innovation. Mais personne n’écrit de texte totalement nouveau : ce serait incompréhensible. Sauf Hugo Ball écrivant Elephantenkarawane [1].

Dans ce que nous écrivons, qu’il s’agisse d’une liste de courses ou de votre dernier article génial, la nouveauté est la chose la plus difficile à repérer. On voit des 4e de couverture qui ressemblent à des affiches de cinéma, et vantent deux choses : c’est facile à lire et c’est super original. Personne n’a jamais dit ça avant, c’est ground-breaking, ouvre des horizons, repousse les frontières, et c’est aussi facile à utiliser qu’un ouvre-boîte. C’est l’emphase du marchand sur le champ de foire, oui, mais ces excès ne sont pas indifférents : ils montrent que la nouveauté est difficile à cerner. Continuer la lecture

La langue bat où la dent fait mal : publicité

Maintenant que le CNRS nous appelle à nous allier au Grand Capital, et même au Moyen, soit en déposant des brevets, soit en valorisant nos produits, et nous fait un discours sur la valeur ajoutée, je n’ai plus honte : je vais faire de la publicité.

Je voudrais dire du bien d’un petit livre magnifique, où il est question de linguistique, de la meilleure façon du monde : avec science et élégance, profondeur et légèreté. Il s’agit des conversations entre Tullio de Mauro et Andrea Camilleri publiées sous le titre de La Langue bat où la dent fait mal.

Continuer la lecture

Fémilin et mascunin

Comme parfois, je vais aborder en tremblant un sujet « de société » ; mais c’est une histoire qui finit bien. Je l’aborde à cause de son aspect linguistique évidemment, et aussi à cause d’un fait d’actualité. Il serait d’ailleurs intéressant de classer les « faits de langue » selon qu’ils sont plus ou moins sociaux, de 10 à 1. Cela peut dépendre de la sensibilité à ce qui est social, des époques, et bien sûr des langues. En réalité, tout ce qui change, dans une langue, doit être social, puisque ce sont les locuteurs qui changent la langue. On pourrait alors a contrario sonder deux hypothèses.

Continuer la lecture

APLL9: colloque sur les langues austronésiennes et papoues

9e colloque international
Langues et linguistique austronésiennes et papoues
 
APLL9 

21–23 Juin 2017

torresCette année, le LACITO a le plaisir d’accueillir APLL9, la 9ème édition du colloque international sur les Langues et linguistique austronésiennes et papoues. Le but des colloques APLL est d’offrir un forum pour discuter des recherches actuelles en linguistique des langues austronésiennes d’une part, et papoues d’autre part. C’est aussi l’occasion de promouvoir les collaborations internationales dans ce domaine.

Pour les passionnés de diversité linguistique, l’ensemble des langues papoues forme la dernière grande terra incognita restant à explorer — avec près de 800 langues parlées dans la grande île de Nouvelle-Guinée, représentant plus d’une cinquantaine de familles linguistiques différentes. La famille austronésienne, historiquement la plus récente, vient s’ajouter à ce vaste ensemble, et couvre un territoire plus vaste encore, depuis Madagascar jusqu’à l’île de Pâques.

Continuer la lecture

Alexandre François

Linguiste au CNRS, Alexandre François étudie les langues et cultures du Pacifique. Il appartient depuis 2002 au laboratoire LACITO (“Langues et Civilisations à Tradition Orale”), qu'il dirige depuis 2015.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

APLL9: Austronesian and Papuan languages conference

9th International Austronesian and Papuan Languages
and Linguistics Conference — APLL9

21–23 June 2017

motalavaThis year, our department LACITO has the pleasure of hosting APLL9, the 9th edition of the conference on Austronesian and Papuan Languages and LinguisticsThe purpose of APLL conferences is to provide a venue for presentation of the best current research on Austronesian and Papuan languages and linguistics and to promote collaboration and research in this area. (See the conference’s homepage for more detail.)

APLL9 is scheduled for three days, 21-23 June 2017. While previous editions were held in London, APLL9 will be convened in Paris, at the campus of our university partner INALCO, the Institut national des langues et civilisations orientales (see its Asia–Pacific section).

Continuer la lecture

Alexandre François

Linguiste au CNRS, Alexandre François étudie les langues et cultures du Pacifique. Il appartient depuis 2002 au laboratoire LACITO (“Langues et Civilisations à Tradition Orale”), qu'il dirige depuis 2015.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Exposé de Gao Jiayin et Martine Mazaudon

Dans le cadre de l’Atelier de Phonologie

Gao Jiayin et Martine Mazaudon

présentent un exposé mercredi 7 juin à 10h,
à l’université Paris 8 à St Denis, salle D143
(plan d’accès)

Titre : Tons et traits pertinents : perspective diachronique

Dans de nombreuses langues où existe une interaction entre un ton bas et le voisement d’une consonne initiale, les phonologues trouvent difficile de postuler une forme « sous-jacente » et une forme « de surface » : est-ce le voisement qui conditionne le ton ou vice-versa ? Bradshaw (1999) propose un trait [L/voisé] pour rendre compte des réalisations d’une catégorie phonologique unique. Cette proposition est largement basée sur des processus (morpho-) phonologiques synchroniques, qui sont très riches dans les langues tonales d’Afrique.

Continuer la lecture

Soutenance d’HDR – Alexis Michaud

Le LaCiTO a le plaisir d’annoncer

la soutenance, pour le diplôme
d’Habilitation à Diriger des Recherches,

d’Alexis Michaud

le 12 juin 2017
de 14h à 18h

à l’Université Lumière (Lyon 2)
[voir l’annonce]

sur le thème

Analyse de systèmes prosodiques d’Asie orientale :
linguistique de terrain et phonétique expérimentale

(Coordinateur: François Pellegrino)

Le jury est constitué de :

– Juliette Blevins (City University of New-York, USA)
– Denis Creissels (Université Lumière Lyon 2)
– Guillaume Jacques (CNRS, Paris)
– Stephen Morey (La Trobe University, Australie)
– François Pellegrino (CNRS, Lyon)
– Jacqueline Vaissière (Université Sorbonne nouvelle Paris 3)

La soutenance est publique : toute personne intéressée est bienvenue à la soutenance, ainsi qu’au pot qui s’ensuivra.

Le mémoire d’habilitation, accompagné du diaporama de la soutenance, est disponible ici.

Alexandre François

Linguiste au CNRS, Alexandre François étudie les langues et cultures du Pacifique. Il appartient depuis 2002 au laboratoire LACITO (“Langues et Civilisations à Tradition Orale”), qu'il dirige depuis 2015.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Pouponnage et connivences : relations avec les « consultants », « informateurs », « collaborateurs », « profs »…

Pouponnage et connivences

Pouponnage et connivences. Photo: Qin Qing (秦晴), 2012

Ma prof de langue na de Yongning, Mme Latami Dashilame, n’avait jamais quitté son village, sauf pour de rares et courtes visites alentours, jusqu’à ce qu’elle rejoigne en 2010 la ville de Lijiang pour s’occuper d’une de ses petites-filles, qui venait de naître. Provisoirement installé à Lijiang, j’y ai amené ma famille, dont une petite fille du même âge, qui y a gagné une compagne de jeux, et une figure grand-maternelle attentive. Lorsqu’on a la chance de pouvoir séjourner plusieurs mois chez les locuteurs ou dans leur voisinage immédiat, s’installent des relations plus personnelles et approfondies que lors des brèves enquêtes de terrain, dont les impératifs de rapidité peuvent entrer en conflit avec les habitudes et les attentes des collaborateurs (“informateurs”, “locuteurs”, “consultants”) et amis. Et pour qui apprend la langue na (aussi appelée “moso”), les phrases toutes simples adressées aux petits enfants sont merveilleuses de clarté.

Continuer la lecture

Alexis Michaud

I'm a linguist specialized in phonetics, focusing on un(der-)documented languages.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Langage et Société : Un dialogue entre Paris et Chicago

Journées d’étude organisées par Michael Silverstein (U. de Chicago), Cécile Canut (U. Paris Descartes-Cerlis), James Costa (Sorbonne Nouvelle-Lacito), Isabelle Léglise (CNRS-SeDyL).

Date : 12–13–14 juin 2017

Lieu : University of Chicago Center in Paris, 6 rue Thomas Mann, 75013 Paris

Recomposition of urban landscape – Routes 1A –
Crédits photo : Sachiyo Nishimura   www.snishimura.com

Chicago et Paris ont été, historiquement, deux grands centres de réflexion et de diffusion de nouvelles théories et idées en sciences sociales — et notamment en linguistique, sociolinguistique et anthropologie linguistique. C’est en partant de ce constat que, à l’occasion des 40 ans de la revue de sociolinguistique Langage & Société (dont le numéro anniversaire vient de paraître), Michael Silverstein, anthropologue linguiste à l’Université de Chicago, m’a initialement proposé de réunir des anthropologues, linguistes et sociolinguistes de Paris et Chicago. Le but était d’échanger autour de la manière dont avait évolué la réflexion sur le langage en société ces quarante dernières années dans nos deux centres.

Ces premiers échanges se matérialiseront les 12-13-14 juin prochains à l’occasion d’une rencontre entre six anthropologues et linguistes de l’Université de Chicago, et six sociolinguistes et anthropologues de diverses institutions et laboratoires parisiens, dont le Lacito, le SeDyl et le Cerlis.

Continuer la lecture

Comité d’éthique du CNRS : POUR LA PUBLICATION DES DONNEES

Quel plaisir de lire dans un rapport du Comité d’éthique du CNRS des recommandations qui font écho aux murmures de collègues dans la communauté des linguistes. Voici ce que disait en 2013 Stephen Morey, répondant à un message de Guillaume Jacques, dans le cadre d’un échange dans un forum des sino-tibétanistes:

Thank you Guillaume for pointing out that:

« Thus, I think that our community should value more the production of dictionaries and text collections including translations in the local national languages, not just in English (or even only in the local languages, without English), even if this kind of publication never get cited. Citation-based evaluation of academic productivity has a highly detrimental effect on the field, and evaluators should really make a special case for non-English publications intended for speakers of the endangered languages. »

Here in Australia, the Australian Linguistics Society has set up a subcommittee to work out ways by which text corpora – annotated, analysed and curated – can be assessed and counted as research output just as articles in journals are. This follows on the recognition of the scholarly merit of Language Documentation by the Linguistics Society of America in 2010.

Once academics can get credit for this kind of work, we’ll be able to put more time into it and this will be of benefit to communities in the long run as well.

Continuer la lecture

Alexis Michaud

I'm a linguist specialized in phonetics, focusing on un(der-)documented languages.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

APLL9 – Book of abstracts

9th International Austronesian and Papuan Languages
and Linguistics Conference – APLL9

Book of abstracts

In preparation of APLL9, the 9th edition of the conference on Austronesian and Papuan Languages and Linguistics, we are happy to release today the Book of abstracts.
(Click on the picture to download it. Revised version, 10 June 2017.)

 

Alexandre François

Linguiste au CNRS, Alexandre François étudie les langues et cultures du Pacifique. Il appartient depuis 2002 au laboratoire LACITO (“Langues et Civilisations à Tradition Orale”), qu'il dirige depuis 2015.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter