Les Cahiers du LACITO sont en ligne !

Avant-propos de la revue (voir présentation ici)

   « […]  La Revue d’Ethnolinguistique (Cahiers du Lacito) répond au besoin d’exprimer en un lieu privilégié les conceptions d’une discipline récente au carrefour des domaines classiques de la linguistique, de l’ethnologie et des sciences naturelles.

     Les civilisations de l’oralité sont par définition sans histoire écrite ; elles sont souvent même restées inconnues jusqu’à nos jours. La recherche qui s’y est attachée s’inscrit donc dans une perspective très vaste, allant de la première description des faits jusqu’à l’élaboration théorique, sans pouvoir fonder la réflexion sur une profondeur temporelle ni, dans la plupart des cas, se référer aux travaux des prédécesseurs. Aux instants exaltants, mais fugitifs, de la découverte succèdent les longues, précises et parfois fastidieuses tâches descriptives, avant de pouvoir aborder, avec toute la rigueur indispensable, élaboration et synthèse.

     Considérant le phénomène social dans sa globalité, nous en privilégions cependant certaines approches, plus particulièrement la dimension linguistique et celle de l’environnement naturel et humain du groupe envisagé, dans leurs perspectives synchronique et diachronique.

cahiers spirale

     Si l’universalité de l’humain apparaît comme une évidence, la recherche des universaux dans les différents domaines qui nous intéressent fait toujours l’objet de prises de positions très divergentes. Notre optique primordiale est de considérer d’abord la réalité dans sa diversité et, par la comparaison du plus grand nombre de cas possibles, d’aboutir à dégager ce qui constituera le plus grand dénominateur commun. Longue, mais sûre, cette option n’exclut pas, à nos yeux, la tentative inverse – pour peu qu’elle ne soit pas exclusive – consistant à postuler des structures fondamentales dont on recherchera la validité dans diverses actualisations de cas réels. Contrairement à l’opinion généralement admise, pour nous ces deux options extrêmes ne sont ni antinomiques, ni antagonistes (du moment qu’elles sont pratiquées avec raison et tolérance), mais complémentaires, et peuvent s’éclairer et s’étayer mutuellement. Tout en privilégiant la première, nous avons choisi de confronter, dans un climat de compréhension et de respect mutuel, nos positions et nos résultats avec ceux de la seconde.

     Quels que soient l’hypothèse et les concepts sur lesquels se fonde notre recherche, celle-ci exige, par sa nature même, un très vaste champ d’applications et une grand diversité d’expériences à comparer. Il ne s’agit pas évidemment de couvrir l’ensemble des civilisations et des langues du monde (entreprise utopique, voire délirante). Notre objectif est de diversifier au maximum les exemples de langues, de sociétés et de milieux, afin d’obtenir un échantillonnage aussi complet que possible de la variété (ou de la similitude) que présente l’humain, dans les perspectives et les domaines sur lesquels portent nos études. L’expérience de tous les chercheurs de la discipline sera donc la bienvenue.

    Chacun des chercheurs qui participe à cette recherche contribue à donner un éclairage particulier à cette vision d’ensemble. L’objectif que s’assigne la Revue est d’en être en quelque sorte la vitrine. C’est pourquoi on y trouvera aussi bien des articles à caractère descriptif présentant des faits originaux, que d’autres de synthèse, et d’autres encore avec une portée théorique. Pour cette même raison, les différentes parties du monde y sont représentées, dans les disciplines variées que nous mettons en relation : linguistique, ethnologie, sciences naturelles, musicologie. À travers cette optique pluridisciplinaire que nous résumons en une seule discipline, qualifiée d’ethnolinguistique, nous souhaitons parvenir à la connaissance de ces sociétés, par les connaissances qu’elles ont et expriment d’elles-mêmes et du monde qu’elles vivent ou imaginent.

Jacqueline M.C. Thomas
Fondatrice du LACITO


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *