Archives mensuelles : mars 2016

A new language map for LACITO and Pangloss

We are proud to launch today a new language map. It displays all the languages which have been studied in our department CNRS–LACITO since its creation in 1976;  as well as all the languages that are featured in our online archive of language recordings, the Pangloss Collection.

The combination of these two sets yields a total of 218 languages, distributed all over the planet. First of all, here’s a nice “heatmap” visualisation:
LACITO-Pangloss_heatmap

But the main tool we are launching today is an interactive map, that links each language to online resources — especially audio recordings with their transcriptions and translations.  It can be used as a gateway to LACITO’s website, or even more importantly, a door to our Pangloss archive of language recordings.

Clicking on this picture will bring you to another page where the interactive map is presented and explained.

Carte-Pangloss_sample2

If you just can’t wait, here is a direct link to the map itself, in full screen.

Enjoy your travels!

Alexandre François

Linguiste au CNRS, Alexandre François étudie les langues et cultures du Pacifique. Il appartient depuis 2002 au LACITO (“Langues et Civilisations à Tradition Orale”), qu'il dirige depuis l'été 2015.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Le LACITO à l’honneur: Journal du CNRS en Chine

CNRS_Chine_21_couvLe bureau du CNRS en Chine émet une revue périodique, Le CNRS en Chine : La vie des laboratoires. Le n°21, daté de février 2016, met à l’honneur notre laboratoire à travers une présentation des recherches de notre collègue Alexis Michaud, bien connu de nos lecteurs.

L’article s’intitule  “À l’écoute des Naxi : sur les traces de Joseph Rock, Ge A-Gan et de l’enfant crapaud” (pp.26-31), et fait connaître à un plus large public le type de travail de terrain que nous menons au LACITO.

(accès à l’article)   (accès au numéro complet)

Alexandre François

Linguiste au CNRS, Alexandre François étudie les langues et cultures du Pacifique. Il appartient depuis 2002 au LACITO (“Langues et Civilisations à Tradition Orale”), qu'il dirige depuis l'été 2015.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Qui vient avant : la poule, le poisson ou le jaguar ?

Voici une question qui passionne les linguistes et les psychologues ! Les linguistes pensent que les mots de la langue, ex. droite et gauche, sont décisifs pour notre manière de mémoriser les relations spatiales. Les psychologues quant à eux pensent que l’environnement ou l’éducation sont plus importants que le lexique ou la grammaire de la langue que nous parlons.

Pour tester la relation entre la langue et la mémorisation de l’espace, j’ai mené une petite expérience auprès des Ixcatèques, des Amérindiens du Mexique. Les Ixcatèques ne parlent plus leur langue native, l’ixcatèque, mais j’ai eu la chance de décrire certains aspects de cette langue en travaillant avec les quatre derniers locuteurs. Ainsi nous savons qu’en ixcatèque, comme dans d’autres langues indigènes du Mexique, les termes « droite » et « gauche » n’existent pas ; on emploie plutôt des termes « haut/Nord » et « bas/Sud » y compris pour décrire l’emplacement de petits objets. En espagnol, au contraire, comme en français, on décrit le plus souvent l’emplacement des petits objets en employant les termes « droite » et « gauche ».

Continuer la lecture

Evangelia Adamou

Je suis chercheure au CNRS, rattachée au LACITO depuis 2005. Mes travaux portent sur les langues minoritaires parlées en Grèce et au Mexique.

More Posts - Website