Archives par étiquette : langues sino-tibétaines

Soutenance d’HDR – Alexis Michaud

Le LaCiTO a le plaisir d’annoncer

la soutenance, pour le diplôme
d’Habilitation à Diriger des Recherches,

d’Alexis Michaud

le 12 juin 2017
de 14h à 18h

à l’Université Lumière (Lyon 2)
[voir l’annonce]

sur le thème

Analyse de systèmes prosodiques d’Asie orientale :
linguistique de terrain et phonétique expérimentale

(Coordinateur: François Pellegrino)

Le jury est constitué de :

– Juliette Blevins (City University of New-York, USA)
– Denis Creissels (Université Lumière Lyon 2)
– Guillaume Jacques (CNRS, Paris)
– Stephen Morey (La Trobe University, Australie)
– François Pellegrino (CNRS, Lyon)
– Jacqueline Vaissière (Université Sorbonne nouvelle Paris 3)

La soutenance est publique : toute personne intéressée est bienvenue à la soutenance, ainsi qu’au pot qui s’ensuivra.

Le mémoire d’habilitation, accompagné du diaporama de la soutenance, est disponible ici.

Alexandre François

Linguiste au CNRS, Alexandre François étudie les langues et cultures du Pacifique. Il appartient depuis 2002 au LACITO (“Langues et Civilisations à Tradition Orale”), qu'il dirige depuis l'été 2015.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Pouponnage et connivences : relations avec les « consultants », « informateurs », « collaborateurs », « profs »…

Pouponnage et connivences

Pouponnage et connivences. Photo: Qin Qing (秦晴), 2012

Ma prof de langue na de Yongning, Mme Latami Dashilame, n’avait jamais quitté son village, sauf pour de rares et courtes visites alentours, jusqu’à ce qu’elle rejoigne en 2010 la ville de Lijiang pour s’occuper d’une de ses petites-filles, qui venait de naître. Provisoirement installé à Lijiang, j’y ai amené ma famille, dont une petite fille du même âge, qui y a gagné une compagne de jeux, et une figure grand-maternelle attentive. Lorsqu’on a la chance de pouvoir séjourner plusieurs mois chez les locuteurs ou dans leur voisinage immédiat, s’installent des relations plus personnelles et approfondies que lors des brèves enquêtes de terrain, dont les impératifs de rapidité peuvent entrer en conflit avec les habitudes et les attentes des collaborateurs (“informateurs”, “locuteurs”, “consultants”) et amis. Et pour qui apprend la langue na (aussi appelée “moso”), les phrases toutes simples adressées aux petits enfants sont merveilleuses de clarté.

Continuer la lecture

Alexis Michaud

I'm a linguist specialized in phonetics, focusing on un(der-)documented languages.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Une séance de travail sur la langue na du Yunnan

Mme Latami Dashilame (présentée ici) n’avait jamais participé à une enquête linguistique avant de commencer à m’enseigner sa langue, le na de Yongning. La familiarité venant, elle a bien volontiers accepté de se prêter au jeu d’enquêtes phonologiques, et d’études phonétiques recourant à des techniques un peu impressionnantes (mais d’une entière innocuité) comme l’électroglottographie, qui permet de mesurer la surface d’accolement des plis vocaux pendant la parole et ainsi d’étudier en détail tons et types phonatoires.

Pose du collier de l’électroglottographe


Pose du collier de l’électroglottographe
— (Photo Qin Qing 秦晴, 2012)

Le costume traditionnel na, qu’elle avait exceptionnellement revêtu ce jour-là pour la visite d’un journaliste curieux de nous voir au travail, comporte une coiffe élaborée incompatible avec le port d’un micro serre-tête. En revanche il se conjugue sans difficulté avec le collier de l’électroglottographe.
Continuer la lecture

Alexis Michaud

I'm a linguist specialized in phonetics, focusing on un(der-)documented languages.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Un des derniers connaisseurs de la langue na de Yongning: Mme Latami Dashilame

Un des derniers connaisseurs de la langue na de Yongning: Mme Latami Dashilame

Un des derniers connaisseurs de la langue na de Yongning: Mme Latami Dashilame

Dans sa jeunesse, mon professeur de langue moso (na) de Yongning, Mme Latami Dashilame, a été l’un des acteurs d’un documentaire-fiction au sujet des gens de Yongning et de leur structure familiale inhabituelle (Le mariage ‘A-zhu’ chez les Naxi de Yongning《永宁纳西族的阿注婚》). Plus tard, l’un de ses fils est devenu ethnologue, et de nombreux collègues ont rendu visite à sa mère. Elle a vu la culture des Na de Yongning devenir un objet de curiosité, et sa promotion dans l’industrie touristique, dont elle mesure les bons et les mauvais côtés.

Continuer la lecture

Alexis Michaud

I'm a linguist specialized in phonetics, focusing on un(der-)documented languages.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Mission à Yongning (Yunnan, Chine), 2015: les travaux parviennent à maturité!

En juin 2015, je me suis rendu dans le Yunnan (Chine) pour poursuivre l’étude de la langue na de Yongning. Ce travail a commencé en 2006, et commence à parvenir à maturité !

A la suite de cette mission, le dictionnaire a été mis en ligne (en libre accès) sous la forme d’une version na-chinois-français, et d’une version na-chinois-anglais, toutes deux au format PDF. Le fichier-source au format MDF (logiciel : Toolbox) est également mis à disposition en ligne, dans le même dépôt; ainsi qu’une version au format XML qui suit la norme LMF, laquelle est conçue de façon à faciliter les traitements automatisés. Une version en ligne (au format HTML) est en cours de développement.

Ce dictionnaire est élaboré dans le cadre du projet HimalCo, financé par l’Agence Nationale de la Recherche, et coordonné par Guillaume Jacques.

Alexis Michaud

I'm a linguist specialized in phonetics, focusing on un(der-)documented languages.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Le lazé : de l’exploration de terrain à la reconstruction de linguistique historique

Le lazé est une langue parlée dans quelques villages de la préfecture de Muli (province du Sichuan, Chine). Cette langue est signalée, dans un ouvrage d’histoire au sujet du peuple naxi (Guo Dalie 郭大烈 et He Zhiwu 和志武, 1994: 纳西族史 Naxizu Shi [Histoire du peuple naxi]), comme une langue parente du naxi. Le nombre total de ses locuteurs est certainement inférieur à 1 000 et sans doute inférieur à 400.

Quelle est l’histoire de cette « petite langue », et qu’a-t-elle à nous apprendre?

Continuer la lecture

Alexis Michaud

I'm a linguist specialized in phonetics, focusing on un(der-)documented languages.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn