Télétravail : quelques éléments pour la période de confinement

Ce billet a vocation à rassembler, au fil des semaines de confinement, quelques informations au sujet des outils logiciels, à l’intention des membres du laboratoire qui sont en télétravail.

(En guise de préliminaire, inutile de rappeler de suivre les consignes sanitaires, complétées par le bon sens. Pour rappel, les membres du laboratoire sont encouragés, depuis janvier 2020, à porter un masque lors des sorties, sans attendre que cette précaution devienne obligatoire. Au sujet du coronavirus, le CNRS diffuse des vidéos scientifiques.)

Pour ceux qui ont le temps, la période est propice à étoffer sa culture informatique et l’éventail de ses savoir-faire par la fréquentation régulière de ressources telles que :

  1. le site de la Direction des Systèmes d’Information du CNRS
  2. le blog de Framasoft
  3. astuces pour optimiser le travail à distance à l’aide des outils d’Huma-Num

Ceux qui voudraient simplement se délasser pendant 3 mn 25 peuvent consulter la vidéo authentique d’une visioconférence en conditions réelles, qui rappellera des souvenirs à tous.

(Les amateurs de Twitter y retrouveront Framasoft à cette adresse.)

Parmi les outils de communication à distance : Jitsi Meet est une solution de visioconférence sécurisée, 100 % open source, gratuite et ne demandant aucun compte.
Rien de plus simple, à partir du site, on autorise l’utilisation de sa webcam et de son microphone, puis on partage l’URL à ses correspondants. (Rappelons qu’il est souhaitable d’utiliser l’audioconférence plutôt que la visioconférence pour les réunions de travail à distance.) Une liste d’outils est fournie ici par la direction interministérielle du numérique (DINUM). On peut y ajouter Rendez-vous (Renater) : https://rendez-vous.renater.fr et RENAvisio (Renater également) : https://renavisio.renater.fr/ Le CNRS déploie pour ses personnels plusieurs outils : Citadel, pour échanges entre agents CNRS (messagerie instantanée, partage de fichiers, téléphonie), Tixeo pour visioconférence (qui permet aussi d’inviter des personnes externes), et Skype Entreprise (MyCom). Des difficultés avec Skype Entreprise (MyCom) ont été signalées.

Outre les conseils ci-dessus, rappelons les préconisations négatives : faites attention aux applications commerciales gratuites (Zoom, Discord, Skype…). La pente de la facilité est mauvaise conseillère. « Si c’est gratuit, c’est que c’est vous qui êtes le produit. » On est libre, hors du champ professionnel, d’utiliser les outils qu’on veut, y compris ceux d’entreprises qui ont fréquemment contrevenu à leurs engagements en matière de transmission/vente des données des utilisateurs. En revanche, dans le cas du télétravail, il est impératif d’être vigilant et de peser ses choix. En cas d’hésitation, n’hésitez pas à prendre contact.

Le site Switching Software fournit des indications simples et claires si (bonne idée) vous cherchez à remplacer vos applications Gxxgle/Facebxxk/Amazxn etc par du libre, éthique, décentralisé et respectueux des données personnelles.

Pour finir, se rappeler qu’aucun outil ne fera de la situation actuelle un télétravail ordinaire. Pendant cette période de pandémie, on s’organise du mieux qu’on peut pour maintenir une certaine continuité de notre activité professionnelle. C’est évidemment très différent.

Protégez-vous !

— Alexis & Balthazar (merci aux collègues pour leurs retours: Séverine, Lameen…)

Alexis Michaud

I'm a linguist specialized in phonetics, focusing on un(der-)documented languages.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.