“Les visites insolites du CNRS” : dans les coulisses de la collection Pangloss

Affiche des “Visites !nsolites” 2022. © CNRS

Matériel de la collection Pangloss : appareils de numérisation de bandes audio analogiquesMatériel de la collection Pangloss : appareils de numérisation. Photo : Fanny Diogo – CNRS.

L’une des “Visites insolites” proposées par le CNRS pendant la Semaine de la Science 2022 consistait à découvrir les coulisses de la collection Pangloss. Cette archive ouverte en libre accès pour tous les publics regroupe des corpus dans près de 200 langues, principalement des langues rares ou peu étudiées.

Le LACITO (laboratoire de Langues et Civilisations à Tradition Orale) proposait par là un aperçu du travail des linguistes et des anthropologues qui explorent langues rares et sociétés lointaines. La visite fournissait l’occasion de découvrir les enquêtes effectuées sur le terrain, ainsi que les techniques, outils et méthodes mis en œuvre pour que les données soient préservées, et la mémoire des traditions orales conservée.

Cette visite inédite de lieux ouverts au public pour la première fois proposait une exploration de la vie des données, depuis leur collecte jusqu’à leur exploitation et leur réutilisation. Le circuit, réalisé le 12 octobre 2022, a commencé par le local d’archives où sont conservés les enregistrements effectués par les chercheurs sur le terrain avant l’ère numérique. On a pu suivre le trajet d’une ressource sonore (une bobine de magnétophone analogique qui attendait sa numérisation). Dans la salle où est appliquée la chaîne de traitement numérique, on a assisté à la numérisation du support audio analogique.

Manipulation du support analogique pour sa numérisation par Balthazar Do Nascimento. Photo : Fanny Diogo – CNRS.

Installation de la bobine audio magnétique sur l’appareil de lecture.
Photo : Fanny Diogo – CNRS.

L’ingénieure informaticienne qui coordonne la collection Pangloss, Séverine Guillaume, a ensuite proposé une démo des outils informatiques qui permettent d’associer à la ressource audio des annotations (transcription et traduction) et des métadonnées (les informations de catalogage).

Démonstration du logiciel permettant d’associer son, image (manuscrit) et annotations : Eastling. Photo : Fanny Diogo – CNRS.

 

Enfin, Raphaëlle Chossenot, de la cellule Édition, a présenté des outils innovants permettant de mieux associer données et publications, dans une perspective de Science ouverte.

Sur le parcours de la visite, des codes “QR” composés à la main par une sympathisante de la collection Pangloss, Mme Brigitte Casademont.
Ces oeuvres, en exposition permanente au labo, encodent un passage d’un document de la collection : “Le Berger et son ombre” (langue : nashta).
Photo : Fanny Diogo – CNRS.
Des ouvrages de linguistique des langues rares et d’anthropologie passent de main en main. Photo : Fanny Diogo – CNRS.

L’équipe de la collection Pangloss est ravie d’avoir accueilli un public intéressé et sensible aux enjeux du travail mené au LACITO.



Citer ce billet
bdonascimento (2023, 2 janvier). “Les visites insolites du CNRS” : dans les coulisses de la collection Pangloss. Les Carnets du LACITO. Consulté le 13 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qpcc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.