Archives par étiquette : enquêtes de terrain

Une séance de travail sur la langue na du Yunnan

Mme Latami Dashilame (présentée ici) n’avait jamais participé à une enquête linguistique avant de commencer à m’enseigner sa langue, le na de Yongning. La familiarité venant, elle a bien volontiers accepté de se prêter au jeu d’enquêtes phonologiques, et d’études phonétiques recourant à des techniques un peu impressionnantes (mais d’une entière innocuité) comme l’électroglottographie, qui permet de mesurer la surface d’accolement des plis vocaux pendant la parole et ainsi d’étudier en détail tons et types phonatoires.

Pose du collier de l’électroglottographe


Pose du collier de l’électroglottographe
— (Photo Qin Qing 秦晴, 2012)

Le costume traditionnel na, qu’elle avait exceptionnellement revêtu ce jour-là pour la visite d’un journaliste curieux de nous voir au travail, comporte une coiffe élaborée incompatible avec le port d’un micro serre-tête. En revanche il se conjugue sans difficulté avec le collier de l’électroglottographe.
Continuer la lecture

Alexis Michaud

I'm a linguist specialized in phonetics, focusing on un(der-)documented languages.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Recherches tonales sur le tamang

En novembre 2015, Martine Mazaudon et moi-même nous sommes rendues au Népal, dans la vallée de Kathmandu et ses environs, pour effectuer des recherches linguistiques sur le tamang. Cette langue, de la famille tibéto-birmane, est parlée par 1 350 000 locuteurs (Ethnologue, 2011) au centre du Népal.

Les villages Taglung et Risiangku (fléchés sur la carte). Source : Martine Mazaudon (2012), « Paths to tone in the Tamang branch of Tibeto-Birman (Nepal) ».

Le Népal est un pays d’une grande diversité culturelle et linguistique, où se parlent 122 langues différentes (Ethnologue). Elles incluent de nombreuses langues indo-européennes, qui n’ont pas de tons – comme la langue nationale le népali – mais aussi des langues tibéto-birmanes – comme le newar, non-tonal, et le tamang, tonal.

Notre enquête de terrain a été en partie financée par l’opération PPC2 du Labex-EFL: “Approches évolutives de la phonologie: Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes (en diachronie et panchronie)”. Lors de cette enquête, nous avons recueilli:

  • des enregistrements audio-visuels de récits (extraits prochainement mis en ligne dans la Collection Pangloss), racontés par des locuteurs de différents dialectes du tamang, au sujet des tremblements de terre de 2015
  • des enregistrements audio et EGG (électroglottographiques, voir plus bas) de deux locuteurs de tamang du village de Risiangku et cinq locuteurs de tamang du village de Taglung (cf. la carte).

Continuer la lecture

Jiayin Gao

Jiayin Gao est ingénieur de recherches au LACITO. Elle étudie les variations tonales et l'évolution des tons dans les langues sino-tibétaines.

More Posts - Website

Un des derniers connaisseurs de la langue na de Yongning: Mme Latami Dashilame

Un des derniers connaisseurs de la langue na de Yongning: Mme Latami Dashilame

Un des derniers connaisseurs de la langue na de Yongning: Mme Latami Dashilame

Dans sa jeunesse, mon professeur de langue moso (na) de Yongning, Mme Latami Dashilame, a été l’un des acteurs d’un documentaire-fiction au sujet des gens de Yongning et de leur structure familiale inhabituelle (Le mariage ‘A-zhu’ chez les Naxi de Yongning《永宁纳西族的阿注婚》). Plus tard, l’un de ses fils est devenu ethnologue, et de nombreux collègues ont rendu visite à sa mère. Elle a vu la culture des Na de Yongning devenir un objet de curiosité, et sa promotion dans l’industrie touristique, dont elle mesure les bons et les mauvais côtés.

Continuer la lecture

Alexis Michaud

I'm a linguist specialized in phonetics, focusing on un(der-)documented languages.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

DO-RE-MI-FA, Documents des recherches linguistiques de Michel Ferlus en Asie du Sud-Est

Le LACITO et l’Institut International de Recherche MICA (Hanoi, Vietnam) réalisent ensemble, de septembre 2014 à février 2016, un projet de numérisation des collections d’enregistrements audio de Michel Ferlus, spécialiste des langues d’Asie orientale.

Michel Ferlus avec M. Vi Khăm Mun à Tương Dương, province du Nghệ An, Vietnam, janvier 2014

Michel Ferlus avec le lettré tai yo (thái mương) Vi Khăm Mun, à Tương Dương, province du Nghệ An, Vietnam, janvier 2014

La collection concernée par le projet comporte l’ensemble des documents audio collectés par M. Michel Ferlus avec ses collègues d’Asie du Sud-Est (Laos, Thailande, Cambodge, Vietnam…) au cours de son activité comme « linguiste de terrain », de 1963 à 2003. Continuer la lecture

Alexis Michaud

I'm a linguist specialized in phonetics, focusing on un(der-)documented languages.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Mission à Yongning (Yunnan, Chine), 2015: les travaux parviennent à maturité!

En juin 2015, je me suis rendu dans le Yunnan (Chine) pour poursuivre l’étude de la langue na de Yongning. Ce travail a commencé en 2006, et commence à parvenir à maturité !

A la suite de cette mission, le dictionnaire a été mis en ligne (en libre accès) sous la forme d’une version na-chinois-français, et d’une version na-chinois-anglais, toutes deux au format PDF. Le fichier-source au format MDF (logiciel : Toolbox) est également mis à disposition en ligne, dans le même dépôt; ainsi qu’une version au format XML qui suit la norme LMF, laquelle est conçue de façon à faciliter les traitements automatisés. Une version en ligne (au format HTML) est en cours de développement.

Ce dictionnaire est élaboré dans le cadre du projet HimalCo, financé par l’Agence Nationale de la Recherche, et coordonné par Guillaume Jacques.

Alexis Michaud

I'm a linguist specialized in phonetics, focusing on un(der-)documented languages.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter

Le lazé : de l’exploration de terrain à la reconstruction de linguistique historique

Le lazé est une langue parlée dans quelques villages de la préfecture de Muli (province du Sichuan, Chine). Cette langue est signalée, dans un ouvrage d’histoire au sujet du peuple naxi (Guo Dalie 郭大烈 et He Zhiwu 和志武, 1994: 纳西族史 Naxizu Shi [Histoire du peuple naxi]), comme une langue parente du naxi. Le nombre total de ses locuteurs est certainement inférieur à 1 000 et sans doute inférieur à 400.

Quelle est l’histoire de cette « petite langue », et qu’a-t-elle à nous apprendre?

Continuer la lecture

Alexis Michaud

I'm a linguist specialized in phonetics, focusing on un(der-)documented languages.

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter